SOS Leader - Groupe Watine Guide de la création d’entreprise
Accueil du site > Infos Pratiques > Marketing : Ciblage Clients > M-commerce, Smartphone : Business model vs Showrooming.

M-commerce, Smartphone : Business model vs Showrooming.

vendredi 21 juin 2013, par Jean-Luc Watine

M-commerce, Smartphone induisent un nouveau business model : le Showrooming car le commerce mobile en ligne suit une courbe exponentielle.

Le Showrooming consiste à entrer dans un magasin physique à la recherche d’un produit particulier, à le prendre en photo,capter son QR Code ou le scanner pour l’acheter en ligne, sur le m-commerce ou e-commerce, à un prix inférieur à celui affiché en magasin.

Les distributeurs du monde entier voient ainsi leurs magasins se transformer en véritables showrooms de leurs concurrents en ligne. Les Smartphones ont accru le phénomène de ce showrooming.

Le business modèle des détaillants pour atténuer l’effet showrooming est de privilégier la proximité avec la clientèle : dans ce nouveau modèle de distribution cross-canal du n’importe où, n’importe quand, il est essentiel d’apprendre tout ce qu’ils peuvent sur les désirs de leurs clients et leurs habitudes d’achat.

Il s’agit d’apprendre à détailler aux clients les avantages de l’achat en magasin plutôt que le paiement des expéditions, l’attente des livraisons, puis la lenteur du SAV et des retours.

Autre solution : collaborer avec les fournisseurs pour vendre en magasin des produits en exclusivité plutôt que sur internet. Un petit détaillant qui propose des produits spécifiques à ses clients a plus de chances de prospérer qu’un commerçant qui vend un large éventail de produits banalisés.

S’aligner sur les tarifs pratiqués sur internet, en incluant l’expédition, peut aussi fidéliser les clients en magasin. Ces programmes de fidélisation sont efficaces s’ils sont ciblés sur une base de clients connus.

Les commerçants avertis ont encore l’avantage du service personnalisé : quand un service personnalisé exceptionnel est combiné à un système de gestion des commandes efficace tout en misant sur la créativité, même le plus petit détaillant peut réussir. Ma petite entreprise ne connaîtra pas la crise !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0